Perspectives autochtones de gouvernance

janvier 1, 2024
janvier 1, 2024 Postmarginal

Dans un monde en constante évolution, les organisations doivent s’adapter et se développer pour rester pertinentes et significatives, mais nous nous demandons à quel prix et pour qui ? En septembre 2023, Postmarginal a entamé une période de trois mois de transformation organisationnelle. L’objectif ? Raviver notre vision et nos valeurs tout en décentralisant la structure organisationnelle. Pour aider à construire notre relation avec les artistes et penseurs indigènes, le collectif a approché le savoir indigène pour mieux comprendre la relation et la gouvernance indigènes.  Cette période de trois mois a été l’occasion pour Postmarginal de tisser ensemble différentes approches de la gouvernance afin de créer un avenir plus inclusif, plus écologique et plus compatissant.

Le lieu mène le contenu

Une partie du voyage s’est déroulée au centre indigène Kina8at (prononcé « Kinawat »), qui signifie « ensemble » en langue algonquine. Kina8at a servi de toile de fond parfaite pour cette transformation, en tant que centre de guérison culturelle créé pour « la réconciliation, la guérison et le rapprochement entre les peuples », et s’est avéré approprié pour le travail que Postmarginal s’efforce d’explorer. En novembre 2023, huit artistes et travailleurs culturels de Montréal, Edmonton et St. John’s se sont réunis au Centre pour se laisser inspirer par la nature, nouer des relations et explorer des approches en matière de leadership.

Postmarginal Kina8at Retreat Podcast by Dennis Kastrup. (English)

Lire la transcription en français ou en anglais.

L’une des questions posées était de savoir comment créer une structure pour Postmarginal qui puisse donner la priorité à tous les êtres vivants et reconnaître l’importance de ceux qui sont venus avant et de ceux qui viendront après. À partir d’un certain nombre de croyances fondamentales fondées sur l’histoire de Postmarginal et façonnées par une série d’entretiens avec des universitaires et des chefs culturels autochtones, les participants ont réfléchi à la définition de Postmarginal, ainsi qu’à ses valeurs et aux actions qu’il devrait mener à l’avenir.

Simplicité et douceur

La simplicité et la douceur, mots offerts au groupe par les anciens de Kina8at, sont des thèmes clés de cette transformation. Le groupe a fait preuve d’humilité en écoutant des enseignements qui existent depuis longtemps et qui continuent de résonner aujourd’hui dans le pouvoir de la compréhension mutuelle et de la compassion.

La période d’introspection incite les artistes et les organisateurs à se poser des questions importantes. Comment le projet peut-il aller de l’avant avec une vision complète de ceux qu’il sert, y compris le monde non-humain ? Quelles sont les convictions qui soutiennent Postmarginal et comment comprenons-nous ce qu’est le projet après six ans d’existence ? Quelles sont les structures qui permettront au projet de s’épanouir tout en conservant ses valeurs à travers la distance et le temps ?  Comment pouvons-nous nous assurer que nos efforts créatifs coexistent harmonieusement avec le monde naturel ? Comment les systèmes de gouvernance indigènes et la relationnalité peuvent-ils informer notre projet avec des approches plus latérales du leadership et de la construction de la communauté ?

En posant ces questions, Postmarginal fait un pas essentiel vers la consolidation de ses énergies dans une organisation à plus long terme. C’est une reconnaissance que le changement est nécessaire, que nous pouvons remettre en question nos structures actuelles pour reconnaître l’existence d’autres formes de gouvernance.

La suite… partage de connaissance

Les participants à la consultation sont Hengameh Kharaghani, Soni Dasmohapatra, Dennis Kastrup, Audrey-Anne Bouchard, Peter Farbridge, Anne-Laure Mathieu, Santiago Guzmán, Eric Rice et Catherine Dagenais-Savard. Le travail a été soutenu par un certain nombre de consultations avec des organisations d’innovation sociale, des universitaires et des créateurs autochtones. Ensemble, ils travaillent à l’élaboration d’une nouvelle approche de la gouvernance postmarginale qui soit durable, bienveillante, solidaire et respectueuse de l’avenir de la planète.

Cette période de transformation témoigne de l’engagement des Postmarginaux en faveur d’un changement positif. C’est un voyage qui célèbre l’unité, la diversité et notre interconnexion avec la Terre. Nous tenons à remercier les bailleurs de fonds, les partenaires et les artistes suivants qui ont rendu ce projet possible :

  • Kina8at Indigenous Cultural Centre (hote)
  • Canada Arts Council (souventionneur)
  • Anne-Laure Mathieu (participante-facilitatrice de Tiohtià:ke/Montreal)
  • Peter Farbridge (participant de Tiohtià:ke/Montreal)
  • Dr. Paul Gareau (consultant de Edmonton/amiskwaciwâskahikan)
  • Floyd Favel (consultant de Poundmaker Community)
  • Marie-Joelle Tremblay (consultante de Tiohtià:ke/Montreal)
  • Catherine Daganais-Savard (participante de Wendake)
  • Santiago Guzmán (participant de Newfoundland/Ktaqmkuk)
  • Eric Rice (participant deEdmonton/amiskwaciwâskahikan)
  • Hengameh Kharaghani (participant d’Edmonton/amiskwaciwâskahikan)
  • Soni Dasmohapatra (participant d’Edmonton/amiskwaciwâskahikan)
  • Dennis Kastrup (participant de Tiohtià:ke/Montreal)
  • Gabrielle Van Durme (consultante de Solon Collectif, Tiohtià:ke/Montreal)
  • William Jacomo-Beauchemin (consultant d’Exeko, Tiohtià:ke/Montreal)