janvier 2, 2024

Dramaturgies alternatives : marginalité, sens et technologies — alt[d

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Postmarginal entame une nouvelle série de laboratoires de recherche sur la performance, «Alternative Dramaturgies». Inspirée par les idées de The Centre Cannot Hold sur l’hybridité des disciplines artistiques et des marginalités, la première édition — «Marginalité, sens et technologies» — a lieu entre octobre 2023 et mars 2024. Les participants sont réunis autour de l’idée que les expériences atypiques neurologiques et physiques créent des perceptions uniques de la réalité et de nouvelles possibilités théâtrales.

Quatre artistes qui travaillent avec ou entre différentes perspectives psychologiques, artistiques, physiques et ethnoculturelles seront appelés à développer et à tester de nouvelles idées dramaturgiques dans trois laboratoires distincts impliquant des dispositifs interactifs, immersifs et autres dispositifs technologiques. À partir de leurs projets créatifs en cours de développement, ils se pencheront sur des sujets tels que :

  • Comment la technologie peut-elle recentrer les perspectives marginales dans les dramaturgies choisies ?
  • Quelles possibilités ou quels défis créatifs la technologie offre-t-elle aux artistes ?
  • Quelles expériences sensorielles peuvent être communiquées au public par les technologies ?
  • Quelles nouvelles dramaturgies peuvent émerger ?
  • Qu’est-ce qui est partagé entre les artistes en tant qu’expériences physiques et émotionnelles ? Quels sont les aspects relationnels de leur expérience ?

Réunion de lancement Eastern Bloc 21 au 25 août 2023

Le projet a été lancé en août 2023 avec un atelier de 4 jours à Eastern Bloc.Du 21 au 25 août 2023, les partenaires, chercheurs et artistes d’Alt|D se sont réunis pour présenter leurs visions artistiques et leurs possibilités de recherche. Ensemble, ils ont défini le début d’une méthodologie de travail basée sur l’exploration des technologies de vibration, de suivi vidéo et de son 3D. Lors d’une présentation le vendredi 25 août, animée par Shrina Patel, le public a été invité à écouter les objectifs du projet et sa relation avec les marginalités des artistes.

Lab October 23-27 COHDS

Le projet s’est poursuivi par un laboratoire de cinq jours organisé par le Centre d’histoire orale et de narration numérique de l’Université Concordia. Les artistes et les chercheurs se sont réunis pour cinq jours d’exploration pratique des technologies et de leur utilisation dans les dramaturgies. L’objectif du laboratoire était de préparer et de comprendre les besoins technologiques des artistes et la meilleure façon d’y répondre.

Vous trouverez ci-dessous quelques compilations vidéo des recherches de la photographe Helena Vallès Escolà.

Lab2M – February 12 to 25th, 2024

Le travail se poursuit en février avec deux semaines d’exploration au Lab2M du Théâtre les 2 mondes. Nous allons nous réunir dans l’espace pour  des explorations pratiques avec notre materiel dramaturgique pour proposer des ébauches de travail. Une présentation publique aura lieu le vendredi 23 février à 14h00 ET à Lab2M avec une diffusion hybride en ligne. Nous allons présenter des extraits de performances avec les différentes technologies, ainsi qu’une discussion sur les explorations en termes des senses et les expériences des artistes neuroatypiques et en situation d’handicap.

Pour plus d’informations voir l’évènement Facebook (À venir).

Les artistes

Les quatre artistes sont Audrey-Anne Bouchard, Jean-François Boisvenue, Peter Farbridge, et Kagan Goh: 

Audrey-Anne Bouchard est une metteuse en scène et éclairagiste qui vit avec un handicap visuel. Elle crée des spectacles multisensoriels et immersifs pour des spectateurs avec ou sans vue.  

Jean-François Boisvenue est un artiste pluridisciplinaire qui explore les facettes de son unicité neurologique, comme la synesthésie, dans son œuvre. 

Peter Farbridge est un artiste et un créateur qui s’intéresse aux arts inspirés par les expériences et les pratiques des artistes dits marginaux.

Kagan Goh est une artiste multidisciplinaire basée à Vancouver : auteur publié, poète de la parole, scénariste, interprète, défenseur et activiste de la santé mentale. 

 

Chercheureuses

Nicolas Berzi (Collaborateur de projet | Chercheur | SIT) est chercheur-créateur dans le domaine des arts de la scène et de l’interdisciplinarité, metteur en scène, auteur, dramaturge, concepteur audiovisuel et producteur. Nicolas développe depuis plus de quinze ans des écritures de plateau scéniques, hybrides et technologiques. Nicolas travaillera avec le groupe en tant que dramaturge pendant la phase de laboratoire. 

David Bobier (collaborateur de projet | chercheur | VibraFusionArts) est un artiste médiatique, un éducateur, un administrateur artistique et un conservateur. Il est le fondateur, le directeur et le conservateur de VibraFusionLab à London, en Ontario, un studio public basé sur les arts qui étudie les modalités artistiques multisensorielles dans la création et la présentation de l’art par et pour les personnes de toutes capacités. David démontrera le potentiel des dispositifs haptiques dans l’intersection du son et de la vibration dans les performance. 

Florian Grond (Collaborateur | Chercheur | E2IAN) est professeur associé à l’Université Concordia de Montréal, Canada, artiste médiatique et concepteur d’interactions sonores. Ses recherches portent sur la conception participative dans le contexte du handicap, des arts, des médias immersifs et des technologies d’assistance. Florian présentera au groupe les technologies binaurales et immersives. 

Armando Menicacci (Collaborateur | chercheur | SIT), directeur de la recherche et du développement à Scènes interactives technologiques, est un chercheur, un artiste et un enseignant.  Son travail prend la forme de productions visuelles, performatives et éditoriales qui tournent autour de la relation entre les arts, la physicalité expressive et la technologie. Armando présentera à l’équipe les technologies de téléprésence et de mapping vidéo. 

Melissa Park (Collaboratrice | Chercheuse | E2IAN) est professeur associé à la Faculté de médecine de l’Université McGill et possède une formation en histoire de l’art, en science du travail/thérapie, en anthropologie médicale et psychologique. Avec Florian Grond, elle explorera l’impact des technologies sur les artistes et leur travail créatif. 

Les partenaires

Le projet a été rendu possible grâce à un partenariat entre Postmarginal, les Scènes interactives technologiques and VibraFusionLab, et est actuellement financé par le Conseil des arts de Montréal le Conseil des arts du Canada et le Conseil des arts et des lettres du Québec. Les partenaires de recherche associés sont Centre for Circus Arts Research and Knowledge Transfer (CRITAC) et E2IAN (Tracing Ephemeral Experiences, Immersive Technologies/Techniques Aesthetics and Neurodiversity), Eastern Bloc, et Kokoro Dance (KW Studios).

 

More activities

Scroll to Top
Skip to content