La société moderne Times Stage Company, basée à Toronto, annonce le Laborarium:
un événement d’apprentissage expérientiel de deux jours réunissant des artistes, des auditoires et des érudits désireux de remodeler le théâtre contemporain en un espace plus inclusif.

[Toronto. April 16, 2019] Moderne Times Stage Company est heureux d’annoncer la prochaine itération du projet Postmarginal de l’entreprise, et la première occasion pour les communautés de Vancouver à participer.

Cet événement de deux jours aura lieu le samedi 1er juin et le dimanche 2 juin au SFU Goldcorp Centre for the Arts. Une réception aura lieu après la programmation officielle de dimanche.

Le point d'entrée:
Pour créer de manière inclusive, nous avons besoin d’espaces mentaux, en ligne et dans la vie réelle où le dialogue sur l’identité et la liberté artistique peut se dérouler de manière sûre, équitable et respectueuse. La série Postmarginal Laborarium a été lancée à Montréal en 2018 en tant que nouvel espace physique pour repenser l'inclusivité dans le théâtre canadien.

Les objectifs :

Comment pouvons-nous construire un espace où tous nos dons et nos singularités peuvent inspirer la créativité?

Nous cherchons à découvrir, tester et proposer collectivement une nouvelle éthique du travail et des stratégies créatives pour explorer les différences dans la salle de répétition. Le contexte spécifique de la ville hôte (dans ce cas, Vancouver) est considéré par le biais de l’intelligence collective, des formes de communication indigènes et des ateliers pratiques. Il n’y a pas d’experts dans la salle. Nous sommes tous des participants.

L'horaire:
Les participants inscrits partageront un large éventail de points de vue au fur et à mesure qu'ils seront guidés par une série de conversations de groupe, de contes sur des expériences de création interculturelle et d'ateliers de création (dirigés par la metteure en scène de théâtre irano-canadienne Soheil Parsa , et les chorégraphes estimés Karen Jamieson et Henry Daniel).

Les animateurs de la Vancouver Laborarium sont Pawa Haiyupis (Ahousaht First Nation/Victoria), spécialiste de l’art des techniques d’hébergement, et Lisa Ndejuru (Montréal), chercheuse à l’Université Concordia et spécialiste de la résilience par les arts, en collaboration avec Anne-Laure Mathieu, stratège en innovation (Montréal), et la société moderne Times Stage (Soheil Parsa, Peter Farbridge, Sue Balint).

L'événement en images:

(dessins d'Anne-Laure Mathieu)

Les Ateliers:

Mouvements transformateurs
Construire des espaces de répétition accueillants dans lesquels nous partageons nos singularités ne peut pas être réalisé par le seul repositionnement intellectuel. Notre corps – les instruments par lesquels nous accédons à la créativité et à travers lequel nous sommes créatifs – ont besoin d'être engagés dans le processus. Dirigés par deux chorégraphes chevronnés, Karen Jamieson et Henry Daniel, ces deux ateliers guideront les participants à travers une exploration de la physicalité et du mouvement qui contraste nos idées préconçues de nous-mêmes et des autres. Aucun fond de mouvement requis. L'atelier reconnaîtra tous les niveaux de mobilité.

Créer par la différence
Comment pouvons-nous créer avec nos singularités? Quelles sont les possibilités de mise en scène / performance contient-il? Plutôt qu'un processus d'appropriation, l'entrelacement des cultures peut-il être une source d'inspiration lorsqu'il est fait avec respect et soin communautaire? La célèbre réalisatrice irano-canadienne Soheil Parsa offre une démonstration du travail de Subject and Creation, un laboratoire conçu par Modern Times pour examiner le potentiel de nos différences pour inspirer et remettre en question le processus de répétition.

Les animateurs de la Vancouver Laborarium sont Pawa Haiyupis (Ahousaht First Nation/Victoria), spécialiste de l’art des techniques d’hébergement, et Lisa Ndejuru (Montréal), chercheuse à l’Université Concordia et spécialiste de la résilience par les arts, en collaboration avec Anne-Laure Mathieu, stratège en innovation (Montréal), et la société moderne Times Stage (Soheil Parsa, Peter Farbridge, Sue Balint).

L'interprétation ASL sera fournie.

Détails: 

Dates: samedi 1 juin et dimanche 2 juin, 2019
Heure: 9H-17h tous les jours
Lieu: Ecole des arts contemporains
SFU Goldcorp Centre for the Arts, 149, rue W. Hastings, Vancouver
Réception pour suivre les activités formelles de dimanche

L’inscription est limitée à 60 personnes.
$60 institutions | $35 artsworkers | Gratuit pour les étudiants, mais pré-inscription requise
Créneaux horaires subventionnés également disponibles
L’inscription est maintenant ouverte. S’il vous plaît visitez https://vanlab.bpt.me

Pour plus d'informations, ou pour partager vos pensées à l'avance de cet événement, s'il vous plaît contacter Laborarium Producteur Sue Balint via info@postmarginal.ca ou par texte à 647.216.3974.

L’inscription est limitée à 60 personnes.
Les participants doivent assister à toutes les séances.

Les participants au Laborarium se rassembleront sur les territoires traditionnels non cédés des peuples salish de la côte du xmkwym (Musqueam), de Skwxw-7mesh (Squamish) et de Slilwta (Tsleil-Waututh) Natio

ns.About the Postmarginal Project
Postmarginal est un mouvement artistique qui voit la diversité comme une occasion créative pour le théâtre canadien. Toutes nos différences dans les milieux culturels, les aptitudes physiques et mentales et les identités de genre sont une source d’expression artistique. Nous croyons qu’il y a de nouvelles découvertes à faire dans l’exploration du processus créatif interculturel. www.postmarginal.ca

Événements Postmarginaux précédents:
Colloque de Toronto: 9-11 avril, 2017
Atelier sujet et création de Toronto: avril 1-8, 2017
Laborarium de Montréal: 15 et 16 mai 2018
Atelier sujet et création de Montréal: Jan-mai 2018
Événement de contexte de Toronto: RUTAS international multi-Arts Festival, Oct 6, 2018
Atelier sujet et création de Montréal: Jan 22-25, 2019

À propos des facilitateurs:
Pawa Haiyupis est membre de la première nation Ahousaht sur la côte ouest de l’île de Vancouver. Tout au long de sa carrière, elle a développé une diversité de compétences professionnelles grâce à son expérience de travail auprès des Premières Nations. Une grande partie du travail de Pawa a porté sur la facilitation des dialogues sur tous les aspects de la gouvernance, du leadership et de l’édification de la nation. Le travail de Pawa est axé sur la gouvernance autochtone, le développement de jeunes leaders, la souveraineté de l’eau et l’action pour le climat. Son approche est enracinée dans sa conviction que la construction de la nation est un voyage de guérison et elle accueille suffisamment d’espaces sûrs pour explorer les questions difficiles sur la Nationhood.

Née au Rwanda, Lisa Ndejuru est une fille du clan Abega. Dans les années 1970, sa famille s’enfuit en Allemagne et migre vers l’île des tortues une décennie plus tard. Non invités, ils se sont installés sur le territoire indigène non cédé de la nation Kanien’kehá: ka, sur l’île de Tiohtiá: ke ou Montréal. Lisa a servi la diaspora rwandaise depuis plus de 20 ans et aspire à travailler sur «l’extension des chevrons». Elle termine un doctorat explorant les silences et les tensions, les histoires de traumatisme et de déplacement, et les approches artistiques à des conversations difficiles. Son travail avec la narration, le jeu et le théâtre improvisé dans les contextes post-traumatiques vise la prise de sens individuelle et collective et l’autonomisation au lendemain de la violence politique à grande échelle.

Anne-Laure Mathieu est une créatrice et stratège centrée sur l’humain freelance. Elle travaille dans le secteur culturel à but non lucratif, tant au Québec qu’à l’international, depuis 18 ans. Du directeur de la communication et du marketing au chef de projet international, elle a occupé divers postes dans des festivals, des organisations artistiques et des Congrès dans les arts du spectacle, le cinéma, la littérature et le secteur social. Anne-Laure met les principes de l’humanité et de la signification au cœur de son travail, en les combinant avec ses vastes connaissances pratiques dans l’événementiel et dans les domaines culturels. Elle travaille avec design Thinking et des outils de renseignement collectif pour aider les organisations à développer leur stratégie, leur culture d’innovation et à changer la façon dont les gens interagissent et apprennent les uns des autres.

Modern Times Stage Company a été fondée dans la conviction que les voix individuelles, les expériences et les milieux peuvent tricoter une vision commune et créer un théâtre qui exprime l’essence d’un esprit humain partagé. En tant qu’artistes, nous croyons que l’identité humaine est multi-couches, de sorte que notre esthétique théâtrale puiser dans de nombreux styles de théâtre. Dans cette diversité, nous recherchons la beauté dans la simplicité et la vérité dans la vulnérabilité. Notre démarche et nos productions primées sont enracinées dans cette approche unique, qui se traduit par une expression intemporelle et sans position de la réalité. Depuis 1989, Modern Times explore des histoires du monde entier produisant des œuvres adaptées, traduites et originales pour des auditoires au Canada et à l'échelle internationa

le. Ce projet est financé en partie par le gouvernement du Canada.
Ce projet est financé en partie par le gouvernement du Canada.