Cet atelier-laboratoire de jeu a pour but d’analyser le potentiel esthétique qui peut émaner d’un travail avec la diversité au sein d’un processus de création.

Avec la participation de trois metteurs-en-scène, 16 comédien-ne-s, venant de différentes communautés culturelles, ont examiné comment leurs paysages culturels et personnels pourraient inspirer un processus de création. À travers des textes choisis et autres matériels, les  participants/chercheurs ont exploré “la phénoménologie de la différence” pour essayer de faire émerger un nouveau vocabulaire théâtral.

Deux laboratoires de jeu à eu lieu à Toronto et à Montréal. Plusieurs membres des cohortes ont voyagé entre les deux villes pour échanger sur leur expériences. 

Les participant-e-s à Montréal : Olena Khomyakova, Maya Kuroki, Cyril Catto, Soleil Launière, Maxime D.- Pomerleau, Houda Rihani, Ligia Borges, Guillaume Rodrigue, Kym Ferguson. 

Les participant.e.s à Toronto : Simon Casanova, Azeem Nanthoo, Lavinia Salinas, Melanie Santos, Ahmed Moneka, Sepehr Reybod, Maxime Pomerleau, Soleil Launière, Christian Alboran, Soykan Karayol, Joella Crichton

Les médiateurs

Soheil Parsa – Toronto Lab Leader

Soheil Parsa is an award-winning director, actor, writer, dramaturg, choreographer and teacher, whose professional theatre career spans thirty-two years and two continents. In his native Iran, Soheil completed studies in Theatre Performance at the University of Tehran and began a promising career as an actor and director. Arriving in Canada with his family in 1984, Soheil completed a second Bachelor of Arts in Theatre Studies at York University and then went on to establish Modern Times Stage Company. In 1995 Soheil received a New Pioneers Award by Skills for Change for Outstanding Contribution to the Arts by a recent immigrant to Canada. Soheil’s own work at Modern Times has been recognized with five Dora Mavor Moore Awards a Chalmers Fellowship in 2002, and a Senior Creation Grant from the Canada Council, as well as a number of international prizes and master class requests. In 2007 and 2010 he was short-listed for the Siminovitch Prize in Theatre Celebrating Directors, the highest honour in Canadian theatre. Soheil was awarded the Queen Elisabeth Diamond Jubilee Award for his contribution as a theatre artist to Canadian society.

Nicolas Michon- Médiateur  Labo Montréal 

Diplômé en théâtre-musical à l’Option-Théâtre du Collège Lionel-Groulx en 2007, signe l’écriture et la mise en scène de son premier spectacle Chlore en octobre 2012 à la Petite Licorne.  La pièce est reprise en 2014 à la salle Jean-Claude Germain du Théâtre d’aujourd’hui, puis en 2016 au Centaur dans sa version anglaise, Chlorine.  Sa deuxième oeuvre, Sylvie aime Maurice, dont il est également l’auteur et le metteur en scène, est présentée à guichets fermés en mars 2017 dans la Grande Licorne.  Le spectacle est diffusé sur les ondes de Ici Radio-Canada en octobre de la même année. En tant que comédien, Michon joue autant au théâtre (L’opéra de quat’sous, monté par Brigitte Heantjens, Les événements de Denis Bernard, Fredy par Marc Beaupré) qu’à la télévision (District 31, L’échappée, Mon ex à moi, La vie parfaite). Comédien d’improvisation, il joue à la Ligue d’improvisation montréalaise depuis 2012 anisi qu’à la Ligue National d’improvisation depuis 2016.  Il participe à plusieurs tournées européennes depuis 2009 en France et en SuisseComédien d’improvisation, il joue à la Ligue d’improvisation montréalaise depuis 2012 anisi qu’à la Ligue National d’improvisation depuis 2016.  Il participe à plusieurs tournées européennes depuis 2009 en France et en Suisse.

Johanna Nutter – Médiatrice  Labo Montréal

Johanna Nutter a eu son premier rôle à l’âge de deux ans dans le film Loose Associations, réalisé par son père pour l’ONF. Comédienne, auteure, metteure en scène, traductrice et productrice, elle travaille régulièrement à la radio, au cinéma, à la télévision et surtout au théâtre. Née de parents anglophones, Johanna est native du quartier portugais de Montréal. A l’âge de 12 ans, elle se retrouve à Valcourt dans les cantons de l’est où elle apprend à parler le français. Elle étudie pendant 10 ans avec Warren Robertson, qui compte parmi ses élèves Jessica Lange, Robert DeNiro et Marie-Josée Croze. En 2011, Johanna écrit et interprète son étonnant monologue Mon frère est enceinte, première pièce à être créée dans les deux langues (anglais et français) au théâtre La Licorne à Montréal. Ce spectacle remporte de nombreux prix et voyage au Québec, à travers le Canada, ainsi qu’en Angleterre, en Écosse (Festival d’Édimbourg) et en Belgique. Dernièrement, elle a joué à la Grande Licorne, dans le spectacle Les évènements avec Emmanuel Schwartz, et au Théâtre Centaur avec Jean Marchand dans la version anglophone de Tu te souviendras de moi de François Archambault. Au cinéma, Johanna interprète le rôle de « Haffigan » écrit spécialement pour elle par le cinéaste Olivier Godin pour son premier long métrage Nouvelles nouvelles. En 2017, elle incarne à nouveau ce personnage dans En attendant avril, le film de Godin présenté au Festival de Berlin en février 2018. En 2016, Johanna fonde creature/creature, une compagnie polymorphe composée d’artistes pluridisciplinaires dont elle assure la direction artistique. Avec les membres du Théâtre du grand cheval, elle traduit et met en scène la pièce Chlore de Florence Longpré et Nicolas Michon pour le public du Centaur.  À présent, elle travaille pour la compagnie en duo avec l’artiste visuelle Algonquine Nadia Myre sur une nouvelle création, A Casual (strikethrough) Reconstruction, dont les premières esquisses ont été présentées dans le cadre du OFFTA en 2017 et au PuSh International Performance Festival à Vancouver en Janvier 2018.